Project Description

Johann Fournier est photographe, illustrateur et vidéaste. Il vit et travaille entre Avignon et paris.

Au cours de ses créations marquées par la poésie, il a construit une imagerie forte, caractérisée par un onirisme mélancolique, absurde ou inquiétant. Son travail pictural est un mélange de procédés qu’il explore et combine, un assemblage de photographies, de techniques classiques et de techniques digitales. Un paradoxe volontaire qui lui permet d’ouvrir sa création et de lui conférer une nature intemporelle, ambigu. Ses images, sont le fruit d’un imaginaire dense, elles questionnent nos sensations face à une réalité dissolue dans une fiction poétique.

Need Information on availability, dimensions or to see the works…  CONTACT GALLERY 

Johann Fournier was born in 1982, he lives and works between Avignon and Paris .

SOLO EXHIBITIONS (Selection)

2016
Fotofever Art Fair, Paris with Galerie Jean Louis Ramand
2012
«In the Wasteland Cantabile», Laval (France)
2010
«Les mers intérieures», Laval (France)
2007
«Les variations de l’Ether», Kennory Kim Gallery, Paris (France)

GROUP EXHIBITIONS (Selection)

2017
MIA Art Fair, Galerie Jean Louis Ramand, Milan (IT)
2016
ST-ART Art Fair, Galerie Jean Louis Ramand, Strasbourg (France)
2015
«L’été Contemporain Dracénois», Chapelle de l’Observance, Draguignan (France)
«L’homme dans lequel habite une forêt» Chapelle des pénitents blancs, Avignon (France)
2014
«UMAM» Château-Musée Grimaldi, Cagnes-sur-mer (France)
2013
«L’été Contemporain Dracénois», Draguignan (France)
«Respirez le bon art d’Honfleur», La Véluze Galerie, Honfleur (France)
«Métempsycoses», Festival Émergence(s), Avignon, (France)
2012
«ABBYAC», Villeneuve-Lez-Avignon (France)

2007
Contemporary Istanbul Art Fair,(Artbase Gallery), Istanbul (Turkey)
Salon Libr’Art, (Artbase Gallery), Libramont, (Belgium)

VIDEOS

2015
Videomaker for « Une semaine du petit elfe Ole Ferme l’oeil » – by ” On est pas là pour se faire engueuler”
Videomaker and scenographer for « Nous : Mèmes* » choreographic piece by Carole Bordes
Videomaker for « The word’s room » choreographic piece by Ioulia Plotnikova

OTHER

2015 : Member of the Selection Committee “Parcours de l’Art Avignon”

Johann Fournier série “Les rêveurs meurent en dormant
par Bérengère Chamboissier

Le travail de Johann Fournier s’inscrit dans un rapport volontairement onirique de l’homme à la nature et à l’espace, questionnant radicalement le lien sensible qui unit le réel et la fiction.

Dans sa nouvelle série au titre si évocateur «Les rêveurs meurent en dormant» présentée par la galerie Noorforart Contemporary, le jeune artiste développe un travail de photographies teintées de surréalisme à l’étrangeté prégnante et au magnétisme évident.

Une douce poésie mélancolique baigne chacune de ses images colorées,   à l’esthétisme chorégraphique très abouti.  Jouant sur des compositions très maîtrisées, l’artiste nous donne à voir l’envers des choses, la flottante nébuleuse qui embrassent  nos réalités. Il met en scène avec talent ce basculement abrupt vers le rêve. Il fait surgir ces zones d’ombre et fait danser un cortège de mondes intimes, chuchotés au creux des nuits.

Chaque cliché est une représentation hypnotique et  théâtrale d’une projection mentale intime et sensorielle. Les décors diffèrent : nature, bord de mer, désert, champs de fleurs … mais le postulat demeure le même : une présence humaine se veut comme endormie, ensorcelée. Le corps est flottant, souvent en lévitation.

Chamanisme des temps modernes, sorcellerie des nuits obscures, l’artiste fait des ces corps des fétus de pailles flottants, des corps ne répondant plus aux lois de la pesanteur mais soumis à un état léthargique où ils deviennent des présences éthérées, symboliques et absentes au monde réel. Les personnages sont très souvent seuls dans l’espace, solitude implacable de l’homme dans un monde sourd où l’imaginaire devient l’unique salut.

Le sommeil est cet état de veille, et le songe notre sésame pour les abîmes de la nuit pour cette seconde vie fictionnelle où tout semble possible, et l’expérimentation totale.

Johann Fournier décortique sa science des rêves en matérialisant par son médium photographique l’univers obscur et flamboyant des songes où palpitent la libération des désirs et des peurs. Avec pudeur, et une infinie poésie, l’expression de nos rêves prend vie sous nos yeux. L’artiste compose une partition où lui-même et d’autres êtres habitent leurs voyages.

Fausseté de la réalité, véracité des songes, la porosité d’un univers à l’autre est totale et l’on se perd dans le labyrinthe tortueux mais hypnotique des songes, fabuleux tremplin à l’imaginaire.

André Breton disait « je crois à la résolution future de ces deux états, en apparence si contradictoires, que sont le rêve et la réalité, en une sorte de réalité absolue ». Fournier inocule le lyrisme du rêve dans la réalité plastique et physique de ces images. Il fait de la matière des songes cette « réalité absolue » réinjectant magistralement l’onirisme.

Narcolepsie contemporaine, ne faudrait il pas s’échapper du réel en rêvant nos vies et conjuguer la puissance de ces deux mondes ?

Fournier dans ses clichés tend à redonner toute la puissance démiurgique à l’homme qui lâche prise, au rêveur, à celui qui laisse palpiter les émotions pour laisser le champ libre à l’impulsion, à l’instant et à l’expérimentation spontanée des choses.

Un lieu où le dormeur s’incarne en visionnaire. Par le truchement de ces images l’artiste décloisonne les schémas trop figés, déconstruit notre vision du monde réel et nous invite à  faire de même : dépasser le rationnel.

Shakespeare dans la Tempête écrit « nous sommes tissés de l’étoffe dont sont faits nos rêves, et notre vie infime est cernée de sommeil»

Il est grand temps, rêvons.

Bérengère CHAMBOISSIER

“Ceux qui avec les hautes lumières” – 2018 Photograph on Fine Art paper 40x60cm (other sizes are available) Edition of 7

“J’allais fragile depuis les ombres” – 2018 Photograph on Fine Art paper 40x60cm (other sizes are available) Edition of 7

“L’herbe rouge” – Photograph on Fine Art paper 15x20cm Edition of 7

“Hors saison” – Photograph on Fine Art paper 15x20cm Edition of 7

Série Reliques “Du bois que nous sommes” – Photograph on Fine Art paper 100x66cm Edition of 7

Série Reliques “De forêts en cascades” – Photograph on Fine Art paper 60x90cm Edition of 7

Série Reliques “Je crois en la symétrie” – Photograph on Fine Art paper 30x45cm Edition of 7

Série Reliques “The Shore” – Photograph on Fine Art paper 30x45cm Edition of 7

Série Reliques “Spectres Jamais s’arrêter de danser” – Photograph on Fine Art paper 30x45cm – 20x30cm Edition of 7

Série Reliques “Blessures” – Photograph on Fine Art paper 50x50cm Edition of 7

Série Reliques “Sous les racines” – Photograph on Fine Art paper 40x60cm Edition of 7

“Hematomes sur Coquelicots” – Photograph on Fine Art paper 60 x 90 cm – 30x45cm Edition of 7

“Les rêveurs meurent en dormant” – Coffret édité en 7 exemplaires, 9 photographies 20×30 cm

“Sinnerman” – Photograph on Fine Art paper 46 x 66 cm Edition of 7

“Avec la grâce, avec le ciel, avec éclats” – Photograph on Fine Art paper

“Les beautés diaphanes” – Photograph on Fine Art paper 100 x 50 cm Edition of 7

Vol de nuit – Photograph on Fine Art paper 105 x 70 cm – 20x30cm Edition of 7

“In the waste land cantabile” – Photograph on Fine Art paper 20 x 20 cm Edition of 7

“Avec la brume ce qu’il reste de ciel” – Photograph on Fine Art paper 100 x 66 cm Edition of 7

Taurus Evanuscus – Photograph on Fine Art paper 60 x 60 cm – 50x50cm – 40x40cm Edition of 7

Acinony – Photograph on Fine Art paper 50 x 50 cm – 40x40cm Edition of 7

Collapsus – Photograph on Fine Art paper 40 x 60 cm Edition of 7